Sylvain Riejou

Assistant chorégraphique et danseur dans la Visite dansée au Parc Jean-Jacques Rousseau et Pied de nez

Sylvain Riejou a débuté la danse dans sa chambre, en apprenant les chorégraphies de clips déchanteurs tels que Prince, Madonna, Mylène Farmer ou Mickael Jackson. C’est au cours de ses études de psychomotricité à la faculté de médecine de la Pitié Salpêtrière (Paris) que son rapport à la danse évolue, lorsqu’il intègre le groupe de recherche chorégraphique de l’université Paris 6.

En 2004, il obtient son diplôme d’Etat de psychomotricien et part à Istres se former plus profondément à la danse au sein de la compagnie COLINE. Il apprend la technique et l’écriture chorégraphique auprès d’artistes comme Odile Duboc, Daniel Larrieu ou Hervé Robbe. Il intègre en 2006 la formation du Centre de Développement Chorégraphique de Toulouse, dirigé par Annie Bozzini et rencontre des artistes marquants : Viviane de Muynck, Robyn Orlin, Mark Thompkins ou encore Sophie Perez et Xavier Boussiron.
Depuis 2007, il est interprète pour les chorégraphes Nathalie Pernette, Sylvain Prunenec, Didier Théron, Manon Avram, Geisha Fontaine et Pierre Cotterau. Il a également travaillé sous la direction de la metteuse en scène Coraline Lamaison, pour le projet RUGBY et du plasticien Boris Achour, pour le film La naissance du Mikado.

En août 2011, il a intégré le Cursus TRANSFORME dirigé par Myriam Gourfink à l’abbaye de Royaumont, pour s’interroger sur sa pratique d’auteur et son rapport à la musique. Il y a présenté en février 2012, en collaboration avec le compositeur Marc Garcia Vitoria, une maquette d’opéra chorégraphique pour deux chanteuses et deux danseurs.

Depuis 2010, il se forme au montage vidéo de manière autodidacte, en prenant des cours sur internet et en disséquant des films, des clips, des publicités et des émissions télévisées. Il mène une recherche vidéo, avec laquelle il explore le montage comme un véritable mode de composition chorégraphique. Ces travaux ont été présentés lors du concours danse élargie au Théâtre de la Ville, de la manifestation Hors Champs au CDC de Toulouse, du festival de courts métrages de Nevers. Ils se poursuivent à partir de septembre 2012, lors d’un essai à Bruxelles au Théâtre de L’ L, dirigé par Michèle Braconnier.