Brice Durand

Eclairagiste
pour Cease to know or to tell or to see or to be your own.

Issu de la Faculté des Sciences de Grenoble, puis formé à l’Université des Arts du spectacle de Metz, il rejoint en 1999 les compagnies de théâtre Viracocha et Des Bestioles, en tant que régisseur/créateur lumières.

Parallèlement, il participe aux courts-métrages de Nicolas Birkenstock et de Kevin Dresse comme preneur de son.

Artiste visuel et créateur lumière, il exerce dans le théâtre et la danse contemporaine avec les compagnies Plexus (théâtre), L’Assolatelier (vidéo-danse), No Uzume (danse), Yuko Komunami (danse bûtoh), Hörspiel (danse)…
Il considère la lumière comme un dispositif indépendant qui entre en résonance avec les éléments constitutifs de la pièce : intentions, corps, texte, son.
Le travail de la perception et de la densité de la lumière l’intéresse particulièrement.
Il réalise aussi des installations et des performances où la lumière est envisagée comme une matière plastique malléable et organique ; sa recherche s’oriente dans un axe de peinture cinétique, inspirée des travaux de Len Lye, Malevitch, Mondrian, Rothko, Chashnik ou Kandinsky.

Parfois auteur, ses textes sont mis en scène par Martine Waniowski, metteur en scène de la compagnie Des Bestioles. Son écriture allie le théâtre, la musique (Kuklos, La mélodie de Brighton, Double Flip, Radio set, Quequette Blues – adaptée de la B.D. de Baru, et dernièrement L’Hidenboy). Il considère l’écriture théâtrale comme un collage de syllabes.