Etude sur le Cantique des cantiques

Création 2020

DISTRIBUTION

Aurélie Gandit – conception, chorégraphie et interprétation
Lucie Cardinal – objets plastiques, scénographie et création lumière
Nathalie Bonafé – regard chorégraphique accompagnant
En cours de distribution – dramaturgie
Tanya Saxena, Mandoline Whittlesey, Vanessa Langer -accompagnant.e.s
Burger/Bashung/Mons sur une traduction d’Olivier Cadiot – musique
Stephan Faerber – régie générale et sonore
En cours de distribution – habillage

NOTE D’INTENTION

Cette pièce s’inscrit dans la suite de Perchée dans les arbres et s’empare du texte mythique du Cantique des cantiques, ce poème-fleuve, ce chant d’amour alterné entre une femme et un homme qui prennent à témoin d’autres personnes et les éléments de la nature. Sa composition auraitpu avoir été rédigé par une femme et c’est l’un des textes bibliques qui accordent à la voix féminine une place de premier plan. Le texte est maintes et maintes fois interprété, analysé et parfois sujet à incompréhensions tant sa sensualité et son érotisme sont déconcertants au milieu des pages de la bible. Ce qui m’intéresse ici c’est la richesse de la polysémie de ces mots et l’originalité de la forme du texte, tout autant que l’éveil des sens qui – sous couvert d’exégèse spirituelle – se transforme en étendard féministe brulant où enfin l’égalité femme-homme est pleinement accomplie et célébrée.

Pour cette pièce je choisis pour la première fois de travailler avec une artiste plasticienne – Lucie Cardinal- que j’invite à la création de la scénographie et des objets plastiques. Portées par cette parole sensuelle et puissante, nous chercherons chacune et ensemble avec nos outils respectifs à créer un rituel de corps et de sensations. Il s’agira pour la danse de déployer les mots, les sensations et les éléments de la scénographie pour oeuvrer à une écoute et un regard sensibles portées par la création lumière. Ce projet de création fait se rejoindre les préoccupations plastiques et formelles que je développe depuis plus d’une dizaine d’années et un intérêt grandissant pour les chemins spirituels et ésotériques comme levier d’émancipation féministe. Il s’agit ici de ritualiser le geste de construction scénographique et lumineux par un corps vibrant et sensible pour plonger au cœur de ce qui nous meut au-delà des mots, au-delà des émotions et des sensations. Vers l’être humain.e au-delà de ses déterminismes et de ses conditionnements sociaux ou genrés.

Le processus de création mis en œuvre puise au coeur de pratiques spirituelles et corporelles diverses grâce aux personnes auprès desquelles nous allons travailler : les accompagnant.e.s. C’est ainsi que nous nous immergerons avec Vanessa Langer au cœur du tantra, avec l’enseignantededanse traditionnelle indienne Tanya Saxena à l’occasion d’une résidence en Inde et avec Mandoline Whittlesey pour la pratique du Mouvement authentique.

Cette pièce est portée par la musique de Rodolphe Burger, Alain Bashung et Chloé Mons : LeCantique des cantiques,un E.P. (album court) de plus de 25 minutes créé à l’occasion du mariage des deux derniers en 2001. La musique de Rodolphe Burge se déploie sur la base d’une nouvelle traduction du texte par Olivier Cadiotet l’exégète Michel Berder.

M.Morel écrit à propos de la pièce musicale : Le « talk-over » entremêlé et limpide d’Alain Bashung et Chloé Mons hypnotise, le texte étonnamment métaphorique parfois cru attire d’emblée l’attention de l’auditeur, l’électro sobre et traînante de Burger accroche en semant ici et là quelques repères mélodiques et breaks rythmiques. Quand l’harmoniciste Bashung s’y mêle c’est tout simplement subjuguant et Piano Magic n’est plus très loin. Le disque a trouvé la durée exactement appropriée à ce type de projet, une trentaine de minutes, de quoi charmer sans ennuyer.

Aurélie Gandit

CALENDRIER PRÉVISIONNEL

Décembre 2018 – Janvier 2019 : Résidence en Inde et pratiques avec les accompagnant.e.s
Été – Automne 2019 : Pratiques avec les accompagnant.e.s
Automne 2019 : Résidences de création / Répétitions (dont 1 semaine à l’agence culturelle du Grand Est – en cours – et 2 semaines à 2angles à Flers)
Automne 2020 : Premières représentations

PARTENAIRES

Production Cie La Brèche – Aurélie Gandit

Coproductions 2angles-Relais culturel Régional de Flers (61)

Coproductions sollicitées (en cours) Arsenal – Metz en Scènes, CCN Ballet de Lorraine, Acb – scène nationale de Bar-Le-Duc, Le Carreau- scène nationale de l’Est mosellan, Scènes et territoires, CDCN – La Maison Uzès-Gard-Occitanie, CDC L’échangeur- Picardie, CDC- Atelier de Paris – Carolyn Carlson, CDC- Pôle Sud, ICI- CCN Montpellier, Scènes croisées de Lozère, CDC Le gymnase/Roubaix, Scènes du Jura, CCN de Caen- Alban Richard,Le Phare – CCN du Havre Haute-Normandie, CDC Le Pacific, CCN2 – CCN de Grenoble, CCN de Bourgogne Franche-Comté à Belfort, CCN de Mulhouse- ONR, Scènes Lozère, Les 2 scènes-scène nationale de Besançon, Scènes Vosges.

La compagnie souhaite en outre présenter son projet de création à l’occasion de l’édition 2019 de Quintessence en 2019 (réseau Quint’Est).

Avec le soutien (en cours) du Conseil Régional Grand Est – conventionnement 2019-2021, Ville de Nancy, Drac Grand Est (aide à la structuration 2018-2019), SACD – Beaumarchais, Caisse des dépôts et consignations, Institut Français, Alliance Française de Delhi.