VISITES DANSEES

La Visite dansée est une proposition in situ que la danseuse et chorégraphe Aurélie Gandit crée en 2007 pour les collections du musée des beaux-arts de Nancy. Proposée une fois par mois pendant trois ans aux spectat.eur.rice.s la Visite dansée invite à (re)découvrir les principales oeuvres des collections du musée commentées et interprétées par la danse et le texte.

Conduisant le·la visiteur.ice à travers les salles des musées à la manière d’une visite guidée traditionnelle, cette pièce chorégraphique déambulatoire questionne le regard que nous posons sur les oeuvres, entre savoir et émotion. La danse ouvre le regard et l’oeil écoute.

Depuis 2008, Aurélie Gandit étend sa proposition à d’autres collections de musées d’art ancien, moderne ou contemporain. Ces nouvelles visites dansées impliquent des résidences de « re-création » in situ pour reformuler et adapter le principe de la Visite dansée aux nouveaux espaces et aux collections.
Durant ces résidences, Aurélie Gandit mène des recherches documentaires sur les œuvres en accédant aux archives et aux ressources dont disposent les musées. Parallèlement à ce travail d’histoire de l’art, elle élabore la matière chorégraphique. Pour cela, elle travaille dans un studio de danse et investit les espaces muséaux avec l’aide d’un regard extérieur qui l’assiste dans la mise en espace de la visite dansée.

. . . dernière re-créations de la Visite dansée

Musée de Cluny – Paris

Création 2020

La Dame à la Licorne est l’occasion pour Aurélie Gandit de travailler au corps cette ôde aux cinq sens et d’explorer avec la dame le chemin symbolique et spirituel qu’il met en images et en sensations.

. . . toutes les re-créations des Visites dansées

Toutes ces re-créations comptent plus de 150 dates de représentations en France et en Europe.

. . . Etat des lieux et ses re-créations

Dans le même esprit que les Visites Dansées, Aurélie Gandit créé en 2009 Etats des lieux, une visite dansée qui délaisse les collections pour s’intéresser exclusivement à l’architecture du Musée des Beaux Arts de Nancy.
Cette pièce chorégraphique déambulatoire est une (re)lecture des espaces muséographiques par et pour les corps. Par le corps de la danseuse qui révèle les lignes, les plans et les volumes à travers le mouvement dansé. Pour les corps des « spectateurs-regardeurs » qui perçoivent et comprennent l’architecture et son histoire à travers les siècles.

Le corps de la danseuse dialogue avec l’architecture du musée tandis que la voix du guide en révèle les subtilités. Etats des lieux est une plongée dans les époques et dans les styles depuis le baroque de l’ancien collège de médecine jusqu’aux volumes épurés de l’extension moderne.

Phares : une visite dansée au centre Pompidou de Metz

Revue de presse

Reportages vidéos